MATCHA vs MATE

 
matcha vs mate
 
 

“Ah ouiii le matcha, je pense que je vois !!
La boisson fétiche de Antoine Griezzman c’est ça ?

- Mh non, ça, c’est le maté !”

Est-ce parce que leurs noms se ressemblent, ou parce que ces deux boissons ont doucement fait leur apparition en Europe plus ou moins en même temps ? En tout cas, c’est certain : la confusion est assez fréquente.

Nous allons donc détailler dans cet article, les point communs et différences de ces deux boissons extrêmement riches en bienfaits pour la santé.

Est-il utile de préciser...
qu’ici on a quand même notre préféré ! ;)

LEURS RACINES :

Le matcha est né en Chine, puis a été rapporté au Japon vers l’an 1200 par un moine bouddhiste japonais. Au fil des années, il s’est profondément ancré dans la culture nippone, bien plus que dans la culture chinoise, où il a presque disparu.

Le maté, lui, a été découvert par les Indiens Guarani, en Amérique Latine. Depuis quelques siècles, sa consommation est très répandue en Argentine et en Uruguay, mais aussi au Paraguay, en Bolivie, au sud du Chili et au sud du Brésil.

LA PLANTE :

Le matcha, comme tous les autres thés (verts, noirs, blancs et rouges), provient du théier (Camellia Sinensis). Il est principalement produit au Japon.

Ses cultivateurs couvrent les théiers d’une toile obscure pendant les dernières semaines avant la récolte, ce qui oblige la plante à continuer de grandir dans l’obscurité et lui donne tous ses nutriments si bienfaisants. Ensuite, les feuilles les plus jeunes et fragiles sont récoltées pour être cuites à la vapeur, séchées, dénervées et enfin moulues entre deux meules de granite.

Le maté, lui, est principalement produit en Argentine, et provient d’une toute autre plante : le Ilex paraguariensis. Son processus de production est beaucoup plus simple que celui du matcha. Les feuilles de la plante sont récoltées, séchées puis grossièrement broyées.

LA PRÉPARATION :

Pour préparer un matcha selon la tradition japonaise : il faut mettre 1 gramme de matcha au fond d’un petit bol, y verser 60 ml d’eau chaude (non bouillante !), fouetter à l’aide d’un petit fouet en bambou spécialement conçu à cet effet (“le chasen”), jusqu’à obtenir un mélange homogène et une légère mousse en surface.

Le maté, lui, était à l’origine simplement mastiqué.

Puis, au 17e siècle, les Jésuites ont cherché à modifier les coutumes des Amérindiens. C’est depuis cette période qu’il est plus ordinairement infusé dans une calebasse. Pour le préparer, il suffit de remplir cette dernière aux ¾ de feuilles de maté puis d’y verser de l’eau chaude. Les coutumes diffèrent légèrement selon les pays : certains y ajoutent du sucre, du miel ou du jus de citron. Une paille (“la bombilla”) sert de filtre, et de l’eau peut à tout moment être rajoutée afin de prolonger la dégustation.

LEUR MODE DE CONSOMMATION :

Il y a quelques centaines d’années, seule la noblesse japonaise consommait du matcha, lors de la traditionnelle cérémonie du thé. Au fil des années, sa consommation s’est démocratisée, et le matcha est désormais décliné de mille façons. Aujourd’hui, on le mélange parfois à du lait pour donner de délicieux “matcha lattes”. Enfin, il est même devenu un ingrédient à part entière d’un grand nombre de recettes de pâtisserie.

De son côté, selon la tradition, le maté doit se boire à plusieurs personnes, installées en cercle. La calebasse passe de main en main, dans le sens des aiguilles d’une montre. Il ne faut pas la garder trop longtemps pour soi, et il ne faut pas remuer.


LES BIENFAITS SANTÉ :

Les deux sont faibles en calories, mais riches en Vitamines et minéraux tels que le Zinc ou encore le Potassium.

Ils ont aussi démontré réduire le cholestérol et être d’excellents anti-inflammatoires.

Antioxydants :

Tous deux sont riches en chlorophylle, un fort antioxydant.

Autre antioxydant très présent dans le matcha : l’épigallocatéchine gallate (EGCG), un puissant antioxydant notamment réputé pour booster le métabolisme, entretenir la peau et les dents.

De son côté, le maté est très riche en acide chlorogénique. Il est notamment connu pour son action régulatrice de la glycémie, sa capacité à réduire la pression artérielle et le cholestérol.

Acides aminés :

Le maté et le matcha contiennent tous deux une vingtaine d’acides aminés.

Cependant, seul le matcha contient l’acide aminé L-Théanine, relaxant qui stimule les capacités cognitives, et aide à la concentration.

Caféine et énergie :

A doses égales, matcha et maté contiennent une même quantité de caféine. Avec les deux boissons, et contrairement à leur cousin le café, la caféine se diffuse lentement dans l’organisme et évite aux consommateurs de subir un crash énergétique après quelques heures.

Tous deux donnent de l’énergie pendant 4 à 6 heures, ce qui fait d’eux d’excellents partenaires workout !


Alors ? Penchez-vous pour l’un d’entre eux ?

En tout cas, vous l’aurez compris : les deux sont excellents tant pour le corps que pour l’esprit.

Ils vous aident à vous sentir bien, et c’est ce qui compte !!